frame

Julien Aubert

L’après-midi, le soleil et la lumière entant à flots dans ma chambre, le ciel bleu et voilé, des bruits d’enfants montent du village… Celui qui n’a jamais vécu dans cette chaleur, dans cette lumière ne mesure pas à quel point elles imprègnent les êtres qui y sont baignés depuis l’enfance. Celui qui a grandi sous ce soleil et sous ce ciel ne peut pas oublier. Où qu’il aille, il les emporte avec lui tantôt comme un espoir, tantôt comme un regret.

Henri Guaino, Camus au Panthéon : Discours imaginaire (Plon)

 

 « Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut. »
Frédéric Mistral

En m’accordant leur confiance le 17 juin 2012, les habitants de la 5ème circonscription de Vaucluse ont fait le choix d’un enfant du pays.

A nouvelle circonscription, nouvelle génération !

Oui ! Félicitons-nous de la volonté de notre famille politique d’avoir fait confiance à des candidats jeunes et enthousiastes. Je suis conscient que la tâche sera rude et, depuis plusieurs mois déjà, je sillonne notre circonscription à votre rencontre.

J’aime ce territoire.

Mon grand-père Félix Aubert allumant la flamme de la résistance à Sault - 1956

Mon grand-père Félix Aubert allumant la flamme de la résistance à Sault – 1956

J’aime cette terre où ma famille, saltésienne depuis plusieurs générations, est présente tant sur le plateau d’Albion qu’à Villelaure et à Carpentras.

J’aime ses traditions, son histoire et son identité profondément provençale car je viens d’une famille de viticulteurs, de chasseurs et de coupeurs de lavande. J’ai grandi entre plaine et montagne, bercé par les odeurs de lavande de la fête de Sault et les excursions familiales dans le Luberon.

C’est dans l’héritage moral de mon grand-père que je puise la volonté de me mettre à votre service. Résistant au maquis Ventoux, il m’a transmis le principe du courage au service d’un idéal supérieur.

Je n’ai hérité ni titres politiques, ni fiefs électoraux. Mon père est né à Carpentras. Il est devenu pharmacien après avoir été étudiant boursier. Grâce à lui, je crois aux vertus du mérite et à la promotion républicaine. C’est par mes propres efforts que j’ai achevé mes études, d’intégré la fonction publique et accédé à des responsabilités où j’ai appris le fonctionnement de nos institutions démocratiques.

Je vous fais la promesse d’être « un député utile »

Au forum de l'Union Pour la Méditerranée avec Christine Lagarde et Henri Guaino

Au forum de l’Union Pour la Méditerranée avec Christine Lagarde et Henri Guaino

L’utilité c’est être, à la fois, à l’écoute de ses concitoyens et intervenir pour faire avancer les dossiers, grands ou petits.

Mon parcours professionnel m’a permis de développer une solide expérience. A l’Élysée, j’ai travaillé sur des projets d’entreprises en Méditerranée et oeuvré à la création de dispositifs destinés à l’emploi et à l’innovation. Au Parlement, j’ai eu la chance de collaborer avec plusieurs parlementaires de qualité comme Thierry Mariani. Mon expérience dans le corps préfectoral m’a permis d’être au contact des réalités locales. Enfin, à la Cour des comptes, j’ai travaillé sur des sujets aussi divers que l’aménagement du territoire, la défense, l’industrie ou la réduction du déficit public.

Ma connaissance des rouages de l’Etat me permet aujourd’hui de vous représenter avec efficacité et d’agir en complémentarité avec les autres élus du département.

Nous sommes le cœur de la Provence

La véritable richesse de la 5ème circonscription réside très précisément dans sa diversité. Du Comtat Venaissin, « jardin de la France », au plateau aéré de l’ancien Comté de Sault, du Luberon au Pays d’Aix, notre pays est véritablement le cœur palpitant de la Provence.

Avec le ministre Thierry Mariani

Avec le ministre Thierry Mariani

Je serai le porte-parole de cette partie de Vaucluse située « hors lignes TGV et TER » qui subit la crise de plein fouet. Il est essentiel de représenter ces arrière-pays qui, avec le démantèlement des services publics et les désagréments liés à la recrudescence d’un nouveau type de délinquance, cumulent les inconvénients de l’éloignement par rapport aux centres-villes.

Je serai la voix des honnêtes gens. Le temps est venu de changer notre approche de la société et de mettre un terme aux dérives actuelles : explosion de la violence gratuite, perte du lien social et montée des communautarismes, tolérance coupable à l’égard de ceux qui abusent du système social. La majorité civique des citoyens ne doit pas baisser les bras face à une minorité agissante !

Je souhaite agir pour diversifier et moderniser notre circonscription dans des secteurs d’avenir tels que l’agriculture, le développement durable, le tourisme ou encore les nouvelles technologies. En un mot, j’entends relever le défi de nos préoccupations quotidiennes et anticiper les besoins à venir tels que le vieillissement de nos populations qui implique un traitement adapté pour les services de proximité.

Du service public, j’ai acquis des principes de vie qui me guideront tout au long de ce mandat : la sincérité sur mes idées, la fermeté sur mes convictions et le respect de mes adversaires démocratiques.

Avec Dominique Santoni, ma suppléante, dont le père, Georges Santoni, fut Député d’Apt, de Carpentras et de Pertuis, j’entends porter haut les ambitions de ce pays et faire de la politique avec des idées, pas avec des slogans.

Par ailleurs, depuis décembre 2015, je siège au Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, en tant que Vice-président en charge des finances et de la rationalisation des dépenses de fonctionnement.

J’invite celles et ceux qui se reconnaissent dans ces quelques lignes à me soutenir et à me faire part de leurs réactions. J’ai besoin de vos idées, de vos suggestions et de votre énergie, aussi n’hésitez pas à me venir me voir dans l’une de mes permanences ou à m’écrire : contact@julienaubert.fr. La tâche est immense et je ne pourrai rien accomplir sans vous.